« Jamais la première fois sur le patient » CHUGA Région Auvergne-Rhône-Alpes – Union Européenne

PROGRAMME OPÉRATIONNEL FEDER-FSE RHONE-ALPES 2014-2020. JAMAIS LA PREMIÈRE FOIS SUR LE PATIENT.

JAMAIS LA PREMIÈRE FOIS SUR LE PATIENT

 

 

Pourquoi un tel projet ?

La haute autorité de santé recommande l'apprentissage par simulation pour les professions de santé. Plus précisément, il n'est pas recommandé de réaliser pour la première fois des gestes techniques directement sur un patient.

Les professions d'aide-soignant, d'ambulancier, et d'auxiliaire de puériculture ont pour objectifs principaux les soins, l'accompagnement, le secours aux personnes, aux enfants, aux patients en perte d'autonomie.

L'exercice professionnel impose une analyse des situations singulières, la mise en œuvre de gestes techniques, puis l'évaluation des actions et la réaction des personnes prises en charge.

L'intégration de la simulation dans les formations infra bac a pour objectif de créer des situations cliniques, de prises de décisions et de collaboration pluri-professionnelle.

Plusieurs types de simulation existent : le patient standardisé, le jeu de rôle, les simulateurs de patients, les simulateurs procéduraux et les environnements virtuels.

 

Dans le cadre de ce projet, nous utilisons

  • Le patient simulé, joue un scénario préétabli, plus ou moins complexe, qui évolue en fonction des interactions et des réactions des apprenants. Ce type de simulation est fréquemment utilisé pour travailler les aptitudes relationnelles, communicationnelles, et collaboratives.
  • Le jeu de rôle simule une situation en partie vraisemblable, contribuant à l'apprentissage des habilités relationnelles.
  • Les simulateurs de patient à haute et basse fidélité, sont des mannequins très réalistes dont les plus sophistiqués peuvent être pilotés par ordinateur pour répondre à des stimuli.

Les professions d'aide-soignant, d'ambulancier, et d'auxiliaire de puériculture ont pour missions et compétences principales : les réalisations de soins, l'accompagnement, le secours aux personnes, aux enfants, aux patients en perte d'autonomie.

L'exercice professionnel impose une analyse des situations singulières, la mise en œuvre de geste technique, puis l'évaluation des actions et la réaction des personnes prises en charge.

L'intégration de la simulation au cours des formations optimise l'apprentissage en situation clinique, les prises de décisions ainsi que les collaborations pluri-professionnelles à venir. Elle permet aussi une réalisation sécuritaire des soins dans un premier temps en formation, puis lors des stages et enfin en qualité de professionnel.

Cette opération est innovante parce qu'elle contribue à la mise œuvre de séquences pédagogiques incluant de la simulation optimisant l'acquisition des savoirs, des compétences techniques et non techniques. Ces situations pédagogiques sont déployées dans un environnement proche des situations réelles, améliorant la performance des apprenants et in fine la prise en charge des patients de demain.

 

Les objectifs de notre projet « jamais la première fois sur le patient » sont

  • De faciliter l'accès à l'apprentissage, quel que soit le niveau académique initial
  • D'augmenter le niveau de qualification des apprenants en formation initiale d'ambulancier, d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture, afin de favoriser in fine leur intégration dans le marché du travailD'acquérir des compétences techniques et non techniques,
  • D'améliorer la qualité des prises en charge et des soins mis en œuvre en stage comme dans le parcours professionnel,
  • De prévenir les troubles musculosquelettiques, contribuant au maintien dans l'emploi
  • De renforcer l'employabilité des apprenants à l'issue de leur formation

 

En quoi le projet contribue-t-il aux objectifs du programme (priorités stratégiques et opérationnelles du programme...) de l’Union Européenne ?

Ce projet « jamais la première fois sur le patient » favorise insertion et l'employabilité des personnes grâce à la formation.

 

Résultats escomptés (cible visée...)

Les résultats escomptés de notre projet "jamais la première fois sur le patient" sont :

  • Une meilleure maitrise des soins d'hygiène et de confort en pratique simulée par les apprenants
  • La mise en œuvre de situations emblématiques
  • La pratique de situations d'urgence en situation simulée avant leur diplomation
  • La validation des épreuves de mises en situation professionnelle
  • L'acquisition de compétences reconnues par les employeurs en fin de formation
  • Un taux de réussite au diplôme d'état optimisé
  • Et in fine, un meilleur taux d'employabilité

 

 

Pour aller plus loin vers la formation d’ambulancier

Pour aller plus loin vers la formation d’aide-soignant

Pour aller plus loin vers la formation d’auxiliaire de puériculture

 

Plus d’information sur l’action de l’Union Européenne :

Logo Europe en région   Logo Europe   Logo La Région

Dernière mise à jour le 22/07/2020
chiffres clés
105 000 passages aux urgences par an.
tous les chiffres clés
point info
Près de 9 000 professionnels au service du patient.