Culture & Santé

L'Hôpital Autrement

Le CHU Grenoble Alpes est un établissement majeur de l’arc alpin dont l’activité est répartie sur plusieurs communes La Tronche, Echirolles, Grenoble et Saint-Ismier. Grenoble et son agglomération compte de nombreuses structures et association culturelles, partenaires potentiels pour élaborer ensemble une programmation culturelle de qualité.

Lieu de soin, de travail, de visite, d’attente, de réadaptation, d’isolement, d’espoir et de fin de vie… l’hôpital est multiple. Le patient est appréhendé dans sa globalité, en tenant compte de ses habitudes de vies, de son entourage, de sa personnalité. Il est considéré comme le public potentiel d’une actualité culturelle locale dont il ne doit pas être éloigné. L’action culturelle contribue à créer du lien social et s’approcher des personnes fragiles et isolées. Les ateliers proposés à l’institut de rééducation, en rééducation pédiatrique et les concerts en unité par l’ORD contribuent à renforcer le lien social. Les accompagnants, la famille, les aidants, les bénévoles… sont également sollicités, intégrés dans ces temps de projets. 

Le CHU se révèle un lieu de diffusion culturel pour tous.  La fréquentation de l’hôpital se caractérise par une très grande mixité sociale. La diversité de la patientèle et des personnels du CHU contribuent à la diffusion de la culture auprès de publics qui ne fréquentent pas forcément les lieux culturels.
Ce projet permet de proposer une programmation riche et variée en lien avec l’actualité culturelle locale et nationale contribuant ainsi à renforcer l’image d’un établissement attractif. 

L’action culturelle valorise la présence de bénévoles qui œuvrent le plus souvent dans une grande discrétion. Relais précieux auprès des patients, ils améliorent les conditions de mise en œuvre (accompagnement, petites attentions, proximités avec les patients et les familles).

L’action culturelle renforce l’image d’un hôpital qui remplit ses missions de service public. 

Ces trois prochaines années apparaissent comme des années de transition. Le CHU Grenoble Alpes s’engage à des restructurations de grande ampleur de l’hôpital Michallon, principal site d’hospitalisation de l'établissement avec la construction du nouveau plateau technique. Les travaux seront engagés en 2016 et devraient se finaliser en 2022. 

Les partenaires culturels sont sollicités et associés pour : 

  • mettre en œuvre des actions culturelles dans les espaces publics hospitaliers mais également en chambre ou dans les services
  • coordonner leur programmation et intégrer l’évènementiel hospitalier dans leurs agendas respectifs.

L’évènementiel culturel hospitalier s’inscrit dans l’évènementiel culturel local et national (tournée, festivals, Journées du Patrimoine, Fête de la Science, Semaine du Cerveau). 
Il s’agit avant tout de proposer dans le cadre d’une programmation culturelle lisible, une offre artistique d'excellence adaptée aux contraintes hospitalières. Il s’agit également de développer une pratique artistique de proximité (au lit du patient, ou bien au sein du service) dans le cadre d’ateliers proposés en lien avec les cadres de santé, les éducatrices et les animatrices du service social. 

Sylvie Bretagnon, chargée des affaires culturelles du CHU Grenoble Alpes
Mail ou tel. 04 76 76 51 44 (absente le mercredi et le vendredi après-midi)
Site internet du Muséehttp://musee-sciences-medicales.fr/

 

AGENDA CULTUREL 

 

Cousu main - La Chirurgie à l’Hôpital de Grenoble – XVIIIe siècle-XXIe siècle
Nouvelle exposition temporaire

Au début du XXe siècle, la main reste l’outil prépondérant de l’acte opératoire. Le perfectionnement d’instruments adaptés aux techniques opératoires et l’organisation d’espaces dédiés contribuent au développement de la chirurgie hospitalière. En 1950, l’hôpital compte deux services de chirurgie générale et quelques-uns de spécialités. Les progrès de l’anesthésie, de la réanimation et le développement des antibiotiques vont révolutionner l’exercice chirurgical. À partir de 1962, les disciplines s’individualisent au sein de services spécifiques. À Échirolles, dans le nouvel Hôpital Sud, puis à La Tronche dans l’Hôpital des Sablons, le progrès ne tient plus seulement à la dextérité du chirurgien mais aux conditions d’exercice, avec le concours d’équipes qualifiées, et aux conditions d’hygiène qu’offrent les nouveaux blocs opératoires.  Au cours des années 80, l’imagerie médicale et les techniques de chirurgie vidéo-assistée conditionnent de nouvelles pratiques. Acteurs de la recherche, chirurgiens, informaticiens et radiologues collaborent pour guider les gestes médicaux et chirurgicaux par ordinateur et désormais, les blocs opératoires s’apparentent à de véritables plateaux techniques. À l’heure où le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes inaugure le nouveau plateau interventionnel, cette exposition, à travers des objets, des livres et des documents iconographiques, permet de mesurer le chemin parcouru et d’apprécier l’amélioration des conditions de prise en charge du patient.

Au musée grenoblois des Sciences médicales
Musée ouvert tous les mardis de 12 h 30 à 17 h 
En raison du contexte sanitaire, le musée est actuellement fermé, jusqu'à nouvel ordre.

 

 

 

Victoires des acteurs publics 2021

Le 3 février 2021, les Victoires des acteurs publics 2021 ont salué les meilleures initiatives portées par les trois fonctions publiques qui visent à récompenser ceux qui, sur le terrain, agissent en faveur d’un service public de qualité.
Le projet : L’Hôpital Autrement » a été récompensé dans la catégorie Victoire de service. Cette victoire récompense celles et ceux qui s’engagent au sein de l’hôpital pour porter ces projets.

Merci à tous nos partenaires culturels et merci aux artistes qui nous accompagnent et qui nous proposent un foisonnement d’actions au bénéfice des patients, des personnels et des visiteurs !

 

 

Exposition Yannick Leider, artiste patient et résident au centre de Gérontologie

Yannick LEIDER est né à Paris en 1946. En 1953 il s’installe à Varsovie et effectue de nombreux voyages entre la France et la Pologne. Entre 1966 et 1972 il fait des études à l'École des Beaux-Arts de Gdansk dans l'atelier du professeur Jacek Zulawski en peinture et celui du professeur Hanna Zulawska en céramique. En 2003, il revient vivre à Grenoble. Ses œuvres font partie de musées et de collections privées du monde entier, entre autres : le Musée National de Barlinek en Pologne, Kunst und Gewerbe à Hambourg, Kunst und Keramiek à Deventer en Hollande, TV à Varsovie.
Parmi les collections, citons celle de Molinard à Grasse ainsi que de nombreuses collections privées en Allemagne, Angleterre, Corée du Sud, Hollande, France, Pologne, Suisse et USA.
Aujourd’hui, il réside au centre de Gérontologie et nous invite à découvrir  son travail.

Au Centre de gérontologie
Echirolles Hôpital Sud CGS

Attention dans le contexte sanitaire actuel, le Centre de gérontologie n’est pas accessible au public, mais vous pouvez avoir un aperçu de l’exposition :    Téléchargez le reportage réalisé par TéléGrenoble 

 

 

 

A l’écoute des gestes : Simon Drouin et Jeanne Coudurier

Dans le prolongement du tout premier projet IMAGE avec la réalisation d’un dessin d’animation « Pouic », l’équipe de l’Espace « Arc en Ciel » et L’Association MEDIARTS proposent cette saison « A l’écoute des gestes ».
A la rencontre des enfants dans les chambres, Simon Drouin musicien improvisateur et Jeanne Coudurier réalisatrice vidéaste se glissent dans l’espace, dans cette pièce à priori hermétique. Ils prennent le temps de l’échange avec chacun des enfants hospitalisés. Leurs langages à trois se confrontent pour s’exprimer, se dérober puis se déployer, petit à petit, au fil des sons émis par les gestes de Simon, au fil des lignes/courbes de lumières (light painting) tracées par les enfants alors inspirés par la présence des deux artistes.

Nous sommes au début de l’aventure…une aventure qui donnera lieu à la projection d’images lumineuses reliées à des sons, « A l’écoute des geste » sera à déguster en famille - à condition que toutes les conditions soient réunies (crise sanitaire oblige !)
Hopital Couple Enfant - La Tronche

 

Dessous de soi - Clara Breuil

L’artiste Clara Breuil et le service de rhumatologie du CHU Grenoble Alpes invitent au cœur d’une création collective des patients souffrant de rhumatismes inflammatoires chroniques, de polyarthrite rhumatoïde, de spondylarthrite, du syndrome de sapho, de rhumatismes psoriasiques, de la maladie de Still… Il s’agit de participer à ce projet original, de manière ludique et accessible et mettre en mots, en voix et en mouvements un spectacle-poème !

Restitution programmée début Juillet
Un projet soutenu par le laboratoire Sandoz

 

 

Poésie
STATIQUE DU TEMPS

L'Harmattan
Olivier Moreaud

Plusieurs semaines durant, le temps s’est arrêté, et je l’ai observé ne pas passer. L’espace extérieur s’en est trouvé comme ralenti, dilaté, plus accueillant pour l’espace intérieur, habituellement peu enclin à se montrer. Les perspectives sur le monde et sur la condition d’être humain me sont apparues plus clairement, comme plus aiguës, et ce qui était indicible est devenu langage, et a pu être écrit. Les textes assemblés ici disent à la fois ces perceptions, ces intuitions et le processus qui les pousse à devenir langage.
Olivier Moreau
Collection Poètes des cinq continents

Olivier Moreaud, est médecin, neurologue, et s’occupe de personnes atteintes de troubles cognitifs et comportementaux.

 

 

Une BD pour témoigner de l’expérience patient
À COEUR OUVERT - Nicolas Kéramidas

Nicolas Keramidas se livre à cœur ouvert : le témoignage poignant et sincère d’un homme face à l’hospitalisation. Depuis aussi longtemps qu’il se souvienne, Nicolas Keramidas a toujours eu cette grande cicatrice au milieu du ventre. Enfant, on lui avait dit qu’il avait été opéré parce qu’il avait avalé une bille. En réalité, il s’agissait d’une opération à cœur ouvert étant bébé car il souffrait d’une malformation cardiaque à la naissance, une tétralogie de Fallot. Il fantasmait sur cette maladie du sang bleu comme un super-pouvoir, une arme de séduction sur la plage ou un moyen pour se faire réformer au service militaire.
Quarante-trois ans plus tard, en 2016, sur un terrain de foot, son coeur s’emballe et le renvoie sur un lit d’hôpital. Une expérience angoissante et douloureuse qu’il parvient à surmonter avec sa femme Chloé qui, comme lui, a tenu un carnet au jour le jour.
C’est à partir de ces notes qu’il retrace en détail toutes les étapes de cette descente aux enfers médicale jusqu’à sa sortie définitive de l’hôpital. En usant d’humour et d’un savoir-faire acquis aux Studios d’animation Walt Disney de Montreuil où il a travaillé pendant douze ans, l’auteur nous fait vivre l’expérience d’une opération chirurgicale lourde avec une sincérité touchante. Une note revigorante vient conclure son récit autobiographique.

 

 

 

Des ateliers de pratiques artistiques pour les résidents du Centre de Gérontologie - Hôpital Sud

Pour améliorer la prise en charge des patients au Centre de Gérontologie Hôpital Sud à Echirolles, le CHU Grenoble Alpes met en œuvre le projet artistique :
Vie de l’œuvre, œuvres de vie.

Les résidents du Centre de Gérontologie sont invités à participer au cours des prochains mois à un atelier d’expression créative guidé par Patrizia Oliva. Celle-ci propose à travers un dispositif original de médiation par l’art d’entrer en contact et de créer du lien avec les résidents. La peinture (acrylique) est le principal outil plastique utilisé. Médium malléable, il demande peu de force physique. Grâce à la couleur et aux matières, le travail pictural permet, une créativité spontanée et variée accessible au plus grand nombre. L’atelier permet aux personnes plus fragiles, désorientées, privées plus ou moins du langage verbal, d’utiliser une activité sensorielle comme moyen d’expression et de communication, dans un espace commun et solidaire. Les participants prolongent ces moments de création singulière et de partage et en témoignent, en dehors, en tant qu'auteurs, à travers leurs œuvres.
Ce projet s’appuie sur l’engagement des services de soins par l’intermédiaire des animatrices Catherine Bertoni et Béatrice Le Sant. Elles organisent des temps spécifiques, accompagnent et accueillent avec bienveillance les résidents. Les séances s'organisent en deux temps : la découverte d’œuvres de grands maîtres qui ont jalonné l'histoire de l'art, puis l’engagement individuel dans une pratique créative et personnelle du dessin, de la couleur et de la peinture.
Les productions seront valorisées sous différentes formes : supports et matériel choisis de qualité, accrochage hebdomadaire des travaux en cours, encadrement et consultation ouverte aux proches. Une exposition sera proposée en fin de cycle. Ce projet a reçu le soutien du fonds de dotation MECENAT MUTUALIA par le versement d’un don de 2 500 €.

Patrizia Oliva est née à Rome en 1964 et vit en France depuis 1979. Elle est diplômée de l’Ecole Supérieure Estienne (Paris) : DES d’Arts Appliqués, titulaire d’une Maîtrise en Histoire de l’Art (Grenoble) ainsi que d’un Master 2 Recherche en Psychopathologie Clinique Psychanalytique (Lyon). Son travail de médiation par l’art a débuté en 2004. Depuis 2012, elle a intégré l’Espace éthique Alzheimer, groupe de réflexion proposé par le CMRR et l’Arc Alpin (CHU Grenoble Alpes). Depuis 2017, elle collabore à différents projets de « L’hôpital Autrement » avec le CHUGA.

 

 

Que diriez-vous d'un grand bol d'air ?

Dans le cadre de "Dis-moi dix mots qui (ne) manquent pas d'air",  Anagramme vous propose un concours d'écriture de textes courts !
Laissez-vous porter par le souffle de votre imagination…

LE DÉFI :

Un personnage se réveille au matin et ne tarde pas à se rendre compte qu’il est… dans la nacelle d’une montgolfière, seul, des dizaines de mètres au-dessus de paysages inconnus. Il a beau se pincer, il ne rêve pas ! Sa première réaction est de se demander comment il est arrivé là, mais au fond la question qui importe vraiment est : Et maintenant ? Que va-t-il vivre lors de ce périple ? Comment va-t-il se tirer de ce qui ressemble à un sacré traquenard ?

Votre texte commence au moment où le personnage s'éveille et réalise qu’il est dans les airs. Dramatique, burlesque, onirique… Donnez-vous toute liberté sur le ton !

  • Nous vous proposons les catégories suivantes : Prose, Poésie, ou Jeunesse (12-16 ans)
  • Nombre de contributions maximum par personne : une par catégorie
  • Longueur maximum de chaque texte : 1 page pour la catégorie Jeunesse, 2 pages pour les autres. (A4, police 12)
  • Votre texte comprendra au moins cinq mots choisis dans la liste suivante : aile, allure, buller, chambre à air, décoller, éolien, foehn, fragrance, insuffler, vaporeux

Pour en savoir plus sur leurs définitions, visitez www.dismoidixmots.culture.fr

Nous vous invitons à souligner les mots utilisés dans le texte.

  • N'oubliez pas le titre de votre texte et votre signature (nom ou pseudo).
    (Même si vous restez anonyme, merci d'indiquer si vous faites partie du personnel du CHU Grenoble Alpes)

                                                  Vos contributions seront réceptionnées jusqu'au 28 février 2021 à minuit !

Envoyez-nous votre texte par mail : anagramme.grenoble@gmail.com ou bien au siège d’Anagramme (6 rue Raoul Blanchard à Grenoble)
Notre jury élira dans chaque catégorie trois à cinq textes, qui seront édités dans un petit recueil, et publiés sur le site d’Anagramme.
Ce concours est ouvert à tou-te-s. N'hésitez pas à encourager vos proches à participer.
                                                                                                                                                        À l'immense plaisir de vous lire...

Télécharger le règlement du concours
La suite de notre programme des Dix Mots sera bientôt en ligne sur le site.

 

 

 

FRESH le CHUGA partenaire du Street Art Fest Grenoble Alpes

Fresques Street Art en milieu hospitalier, en partenariat avec Space Junk

Le projet FRESH a été retenu dans le cadre de l'appel à projet IDEX 2019 de l’université Grenoble Alpes, au titre du volet rayonnement social et culturel, et soutenu par Mutualia, en collaboration avec le centre artistique Spacejunk Grenoble.
Inscrit dans la programmation culturelle du CHUGA « l’Hôpital Autrement » ce projet intègre l’hôpital au cœur de l’évènementiel culturel et artistique Street Art de l’agglomération grenobloise.

L'objectif : proposer l’espace hospitalier à la création artistique autour de la réalisation de fresques, pour favoriser la diffusion de la culture artistique au sein de l'hôpital.
Un volet médiation a accompagné ce projet destiné au grand public, patients, visiteurs, professionnels de santé et étudiants, afin de mieux faire connaître le Street Art, avec :

  • des séances de pratiques artistiques dans les services d'hospsitalisation
  • des rencontres avec les artistes sur les temps de création
  • des parcours visites et une conférence

 

Retour sur images

 

Fresques Street Art en milieu hospitalier

La commission culture du CHUGA, composée de 16 professionnels de santé, a retenu 5 oeuvres des artistes Petite Poissone et Veks Van Hillik. Les fresques situées sur les lieux de passage sont accessibles à tous et visibles par un flux maximum de patients, visiteurs et professionnels, grâce au choix stratégique de leur implantation, entre l'entrée Grésivaudan et la hall Vercors de l'hôpital Michallon.

En février et mars 2020, les artistes ont investi les murs de l'entrée Grésivaudan de l'hôpital Michallon :

 

En février 2020
Petite Poissone et son pochoir poétique  

Artiste grenobloise un brin décalée qui fait des livres
avec des dessins, des collages avec des textes…

 

 

 

 

En mars 2020
Veks Van Hillik, artiste renommé du mouvement Lowbrow
en France comme à l’étranger, il laisse sa marque sur les murs des villes,
des galeries et sur la peau de ses admirateurs… 
 

 

 

Quelques jours avant le confinement le CHU Grenoble-Alpes inaugurait en partenariat avec Spacejunk, les fresques de Petite Poissone et Veks Van Hillik.
Le réalisateur Christophe Tong Viet a capté ces moments de création et réalisé cette vidéo

Ces quelques minutes de timelapse donnent à voir l’évolution du travail sur les murs.
Catherine Casdeblay et Kevin Foucher deux soignants et membres de la commission culture témoignent de l’intérêt d’une telle démarche dans notre établissement hospitalier.
Nous serions heureux d’avoir vos retours dans la perspective de poursuivre ses actions. sbretagnon@chu-grenoble.fr

 

 

Positives messages en juin 2019 
Au cours de la nuit du 22 au 23 juin, les artistes Groek, Hollow et Snek ont transposé sur les palissades du chantier du futur Nouveau plateau technique des « positives messages »
Cette performance street art a été réalisée en moins de 4 heures le long de la voie du tramway, entre les stations "Hôpital Michallon"  et "La Tronche Hôpital".

Voir la vidéo Timelapse réalisée

 

 

« Le street art, des origines à nos jours », une conférence a été proposée en juin 2019  par Jérome Catz, fondateur du festival Street art de Grenoble.  

 

Pour les personnels hospitaliers 
un parcours guidé pour découvrir les œuvres
de street art, entre Fontaine et le quartier Berriat
et deux visites guidées de l’exposition
« Obey, 30 years of resistance »

 

 

 

 

Pour les patients différents ateliers d’initiation aux techniques artistiques (calligraphie, sérigraphie) ont été mis en place :
en octobre 2019, l’artiste Romdragon est intervenu au sein de l’Unité de Psychiatrie pour Enfants en proposant un travail collectif sur un des murs du service,
en janvier 2020, un atelier de réalisation d’affiches avec l’artiste Cobie a été organisé à l’espace Arc-en-ciel.

 

Pour le CHU Grenoble Apes, accueillir le Street Art Fest Grenoble Alpes est un évènement culturel majeur avec un fort potentiel d'attractivité tant pour les professionnels et étudiants que pour les patients et les usagers.

 

 

Dans les services hospitaliers du CHUGA

Nous vous proposons :

  • des lectures en chambre avec Annagramme 
  • une pratique artistique avec l'artiste Virginie Piotrovsky 
  • ainsi qu'une programmation culturelle en lien avec la scène locale. 

 

Voir les vidéos réalisées par Les Musiciens du Louvre lors de leur différents concerts dans les établissements du CHUGA 

http://www.mdlg.net/autour-de-la-saison/hopital-et-prison/

 

Nos actions ont le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Rhône- Alpes, de l'Agence Régionale de Santé (ARS) et de la Région Rhône-Alpes, dans le cadre du programme "Culture et Santé" et le soutien du Conseil du département de l'Isère dans le cadre du programme culture et lien social.

 

 

Dernière mise à jour le 15/04/2021