Qualité au CHUGA

La direction de la qualité, de la sécurité et des parcours patients a pour mission de promouvoir la qualité et la sécurité des soins au sein du CHUGA et d'améliorer la qualité et la lisibilité des parcours de soins.

Placée sous l'autorité de la Commission Médicale d'Etablissement (CME), elle accompagne au quotidien les équipes du CHUGA dans la conception et la mise en œuvre des projets visant l'amélioration de la qualité. 
Le développement de la culture qualité et de la gestion des risques a été placé au cœur des priorités de l’établissement comme un axe indispensable pour atteindre ses objectifs de performance au service de la prise en charge du patient. 

 

Forum Qualité 

Du fait de leur taille et des risques liés à leurs activités, les établissements de santé sont depuis longtemps impliqués dans la lutte contre les erreurs d’identification dont l’organisation est résumée sous le terme identitovigilance.

L'identitovigilance est définie comme l'organisation et les moyens mis en œuvre par un établissement ou un professionnel de santé pour fiabiliser l'identification du patient à toutes les étapes de sa prise en charge. Elle concerne :

  • l’élaboration de documents de bonnes pratiques relatifs à l’identification du patient;
  • la formation et la sensibilisation des acteurs sur l’importance de la bonne identification des usagers à toutes les étapes de leur prise en charge ;
  • l’évaluation des risques et l’analyse des événements indésirables liés à des erreurs d’identification conduisant à la mise en place de mesures correctives ;
  • l’évaluation des pratiques et de la compréhension des enjeux par l’ensemble des acteurs concernés (professionnels, usagers, correspondants externes)

Elle s’applique à toutes les étapes de prise en charge du patient en termes :

  • d’identification primaire, qui vise à attribuer une identité numérique unique à chaque usager dans le système d’information afin que les données de santé enregistrées soient accessibles chaque fois que nécessaire ; il s’agit de créer un dossier informatique pour un patient qui sera le même à chacune de ses venues et qui rassemble ses antécédents cliniques et ses informations médicales.
  • d’identification secondaire, qui permet de garantir que le bon soin (administration d’un médicament, réalisation d’une imagerie, d’un prélèvement, consultation, prise en charge au bloc opératoire, etc.) est administré au bon patient notamment grâce à la pose d’un bracelet d’identification.

La bonne identification d’un patient est un facteur clé de la sécurité de son parcours de santé. Elle doit être le premier acte d’un processus qui se prolonge tout au long de sa prise en charge par les différents professionnels impliqués, quelle que soit leur spécialité (intervenants administratifs, médicaux, paramédicaux, assistants médico-administratifs, médicotechniques, médico-sociaux ou sociaux), le type de prise en charge (médecine, obstétrique, chirurgie, hospitalisation à domicile, rééducation…) et les modalités d’exercice (structure privée ou publique).
(Source : Référentiel national d’Identitovigilance en établissements de santé version 1 Octobre 2020)

En cliquant sur l'image ci-jointe vous aurez accès à une affiche dont le but est de vous rappeler les bons réflexes en tant qu’usager du système hospitalier. En étant patient partenaire et acteur de votre bonne identification, vous participez à la diminution des erreurs concernant votre identité. 

 

 

 

 

La démarche qualité

Le CHU Grenoble Alpes (CHUGA) s’engage dans une démarche d’amélioration continue de la qualité des conditions de prise en charge des patients. Cette démarche a pour objectif la satisfaction des usagers et de l’ensemble des partenaires extérieurs de l’établissement. Elle cherche à faire de la qualité le moteur des organisations au sein de l’établissement. Le développement de la qualité est en effet l’affaire de tous les professionnels du CHUGA.

Le CHUGA s’est par ailleurs donné comme axe prioritaire de travail l’amélioration de la qualité et de la lisibilité des parcours patients. Il met en place des actions visant à mieux coordonner les parcours au bénéfice des patients et des professionnels, à la fois au sein de l’hôpital et vis-à-vis des partenaires extérieurs.

Les équipes du CHUGA sont engagées dans une démarche continue d’évaluation des pratiques professionnelles. Ainsi, de nombreuses enquêtes sont réalisées pour s’assurer que la sécurité des soins est respectée à toutes les étapes de la prise en charge ; la majorité des équipes participent à des réunions de concertation multidisciplinaire pour décider de la prise en charge la plus adaptée pour les patients.

 

Les indicateurs qualité

Le ministère de la santé a décidé, en lien avec la Haute Autorité de Santé (HAS), de mettre en œuvre un dispositif de généralisation d'indicateurs de qualité et de sécurité des soins dans tous les établissements de santé. Ces indicateurs évaluent les actions menées par le CHUGA en matière d'amélioration de la qualité de la prise en charge et de lutte contre les infections nosocomiales. Ils s'adressent à l'ensemble des publics de l'établissement hospitalier : les usagers aussi bien que les professionnels de santé.

Les résultats au CHU Grenoble Alpes :
Affiche indicateurs qualité
Pour plus d’information :
Scope santé

 

La gestion des risques

Tous les établissements de santé ont l’obligation de se doter d’un système de veille sanitaire et de gestion des risques. Cela se traduit au CHUGA par la mise en œuvre d’un système de signalement des évènements indésirables et de l’organisation d’une coordination des vigilances.

  • L’UMAGRIS (Unité Médico Administrative de Gestion du Risque Sanitaire) existe depuis 2001 au CHUGA. Elle rassemble chaque semaine les vigilances réglementaires et les personnes qualifiées pour faire le point sur les évènements indésirables signalés et sur leur suivi. Des démarches correctives peuvent être organisées suite à des signalements pour améliorer le fonctionnement de l’établissement. Il existe également un grand nombre de commissions au CHUGA qui s’intéressent à des risques spécifiques : infections nosocomiales, douleur, médicament alimentation, transfusion…
  • Le CHUGA est également doté de plusieurs plans de secours pour permettre la prise en charge d’un afflux massif de victimes dans notre établissement. La configuration géographique et technologique de notre agglomération nous conduit à disposer de l’ensemble des plans de secours prévus par les textes.
  • Par ailleurs, le CHUGA a développé la gestion des risques a priori notamment dans les secteurs critiques (exemple : salle de naissance, radiothérapie). Cette démarche vise à anticiper les risques et à intégrer tous les aspects de la sécurité qu’il s’agisse des locaux, des organisations, ou des pratiques professionnelles.
     

Les procédures de certification

Tous les établissements de santé sont engagés dans une procédure d’évaluation de la qualité dénommée certification. Cette procédure est gérée par la Haute Autorité de Santé (HAS). Il s’agit d’une procédure d’appréciation globale et indépendante portant sur la qualité et la sécurité des soins de l’établissement et de l’ensemble des prestations délivrées. Elle se traduit par une visite de l’établissement par un groupe d’experts qui a lieu tous les 4 ans et dont l’objectif est d’identifier les points de conformité et les écarts par rapport au référentiel applicable, ainsi que le degré de maturité du dispositif de management de la qualité.

Le CHUGA vient d'achever son cycle de certification V2014. La HAS a délivré au CHUGA une certification de niveau B, c'est-à-dire avec recommandations d'amélioration. Ce qui constitue un très bon résultat et témoigne de l'implication et de l'engagement de tous les professionnels au quotidien. 

D’autres démarches de certification et d'accréditation existent au sein de l’établissement (COFRAC, JACIE, ISO 9001...) sont le reflet du dynamisme et du professionnalisme des équipes qui les portent. 

Dernière mise à jour le 20/11/2020