Ingénieur.e Hygiène Sécurité et Environnement en charge de la Sécurité, des Conditions de Travail et des Risques Professionnels

Posté le : 21/10/2019

Description de l'offre

Le CHU Grenoble Alpes recrute pour son Service de Santé au Travail (Médecine du Travail des Personnels Hospitaliers : MTPH)

- un.e Ingénieur.e Hygiène Sécurité et Environnement 

Il ou elle sera en responsabilité de la Sécurité, des Conditions de Travail et des Risques Professionnels.

Il s'agit d'un poste en CDI  et à temps plein.

 

Lieu d'exercice : CHU Grenoble Alpes

Service de Santé au Travail : la mission du SST est exclusivement préventive, au service des agents du CHUGA. Les missions et l'organisation de cette activité sont réglementées et s'exerce en pluridisciplinarité.

Missions

En tant que Service de Santé au Travail du CHUGA, sa mission est exclusivement préventive, au service des agents du CHUGA. Les missions et l’organisation de cette activité est réglementée[1] et s’exerce en pluridisciplinarité.

Pour réaliser ses missions, l’équipe MTPH réalise des actions individuelles (suivi médical, adaptations de postes…) et des actions sur le milieu de travail (diagnostic, conseil, accompagnement dans un objectif de prévention des risques professionnels de toute nature).

Composition de l’équipe

Pour réaliser ses missions de prévention primaire, secondaire et tertiaire, l’équipe pluridisciplinaire de MTPH est constituée de médecins du travail (4 ETP + 0.5 actuellement au recrutement), d’une IDE coordinatrice qualifiée en santé au travail (1 ETP), d’IDE (3.6 ETP) dont 2 qualifiées IDE en santé au travail, et d’une équipe de préventeurs (1 responsable santé-sécurité faisant l’objet de ce recrutement, 1 ingénieur et 1 technicien de radioprotection, 2 psychologues du travail, un 0.5 ETP de psychologue clinicien au recrutement, 1 ergonome, et 1 ETP ergothérapeute), ainsi que d’une équipe support administrative (3,1 ETP secrétaires, une hôtesse d’accueil) ; l’équipe sera prochainement enrichie d’un 0.5 ETP statisticien.

Les consultations sont réalisées au pavillon Vercors. L’équipe pluridisciplinaire a ses bureaux au rez-de-chaussée bas du Pavillon de Neurologie.

L’UF MTPH comptabilise environ 10 000 passages annuels. Pour plus d’information sur les missions et activités du service, les rapports d’activité de l’année n-1 de la MTPH d’une part, et du Centre de Consultation de Pathologies Professionnelles et Environnementales d’autres part, peuvent être consultés.

[1] Organisation du SST de santé de la FPH sont décrits dans les articles  D4626-1 et suivants du Code du Travail (mis à jour par le décret récent décret 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l’organisation et au fonctionnement des services de santé au travail des établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux)

Exigence institutionnelle

Chaque agent est tenu au secret professionnel, au devoir de discrétion professionnelle et au respect des règles de confidentialité.

Définition du poste

Sous l’autorité du directeur adjoint des ressources humaines / directeur général adjoint (fonction décision de Mr VIAL) et du responsable du département de médecine et santé au travail, le responsable sécurité, conditions de travail et risques professionnels est chargé de l’actualisation du document unique et du plan annuel de prévention des risques professionnels et d’amélioration des conditions de travail (PAPRIPACT). Il traite de toute question relative à la gestion des risques professionnels et à l’amélioration des conditions de travail, et apporte son support lors de l’analyse de survenance des accidents du travail.

 

Il présente une forte orientation risque chimique, et participe par ailleurs au déploiement national de l’outil ChimiRisk d’évaluation du risque chimique en établissement de soins développé par le CHUGA (en tant que référent / chef de projet).

 

Son activité se partage entre actions sur le terrain, au contact des agents et acteurs de l’hôpital, et le service de santé au travail

Les activités spécifiques au poste :

Au niveau du CHU Grenoble Alpes :

  • Conseiller et assister le Président du CHSCT (DGA) dans la définition d’une politique de sécurité au travail, de prévention des risques professionnels et amélioration des conditions de travail
  • Participer à l’anticipation et la maîtrise des risques professionnels
  • Mettre à jour le document unique et assurer le suivi des actions du PAPRIPACT
  • Réaliser l’évaluation du risque chimique (ceci implique, l’analyse des dangers et des probabilités d’exposition après analyse de poste, l’ensemble étant retranscrit dans le logiciel avec utilisation de Chimirisk pour calculer les risques). Cette évaluation peut nécessiter un complément d’investigations par des métrologies d’exposition du personnel aux agents chimiques (métrologies individuelles, d’ambiance ou caractérisation des sources). L’aide du laboratoire de toxicologie professionnelle du CHUGA peut être sollicitée. L’évaluation du risque chimique et mise en place de mesures de prévention associées se décline sur un agenda prévention du risque chimique, mis à jour tous les 2 ans, afin d’anticiper les actions et les ressources nécessaires.
  • nécessité, le cas échéant, d’interventions en urgence pour l’estimation du risque (chimique le plus souvent) et donc la maitrise nécessaire des outils utiles à la métrologie.
  • Réaliser l’analyse de la sinistralité AT/MP (avec l’aide d’un statisticien)
  • Mettre en place des actions visant à prévenir les accidents du travail et maladies professionnelles en associant les acteurs internes (Directions fonctionnelles et référentes, médecine du travail, CHSCT...) et externes de la prévention (ARACT, CARSAT, CNRACL…)
  • Sensibiliser le personnel aux questions de sécurité et aux risques professionnels de l’hôpital (participer au développement d’une culture sécurité)
  • Animer des groupes de travail pluridisciplinaires chargés de mettre en place des actions de prévention
  • Concevoir et animer des actions de formation continue à l’intention des personnels de l’établissement
  • Assurer une veille réglementaire dans son domaine.

 

Au niveau national :

  • Promouvoir la plateforme Hop’Risk, plateforme nationale hospitalière d’aide à l’évaluation et à la prévention des risques professionnels (regroupant ORSOSA et ChimiRisk)
  • Former (au CHUGA) et assister les établissements à ChimiRisk dans le cadre de leur adhésion à la plateforme Hop’Risk. Animer et coordonner le réseau d’établissements utilisant ChimiRisk

 

Profil

Les relations professionnelles spécifiques au poste :

Le poste est intégré au sein du département de médecine et santé au travail. Il est partie prenante de l’équipe pluridisciplinaire de santé au travail.

  • Rattachement hiérarchique : Direction Général Adjoint
  • Rattachement fonctionnel :
    • Chef du service Hospitalo-Universitaire de l’équipe médecine & santé au travail
    • Médecin responsable de l’UF du service de santé au travail
  • En lien avec :
    • le médecin coordonnateur de l’équipe risques professionnels,
    • le cadre coordonnateur du pôle santé publique
  • Relations fonctionnelles :
    • Equipe pluridisciplinaire santé travail 
    • Directions (DRH, directeurs de pôles, de site, des soins, des écoles…),
    • Services techniques, service sécurité incendie, biomédical
    • Secrétaires et membres du CHSCT & représentants syndicaux,
    • Encadrement supérieur et de proximité (cadres supérieur.e.s de santé, cadres de santé, administratifs, secrétaires référent.e.s, …)
    • Organismes extérieurs spécialisés dans la sécurité, conditions de travail et risques professionnels
  • Supports :
    • Centre de documentation spécialisé sur les risques professionnels Info-Risques (UGA, faculté de médecine)
    • Laboratoire de toxicologie professionnelle et environnementale du CHUGA (pôle Biologie)

Les compétences spécifiques :

       Connaissances et compétences

  • Bonne, connaissance des réglementations dans les domaines concernés
  • Maîtrise des systèmes de management des risques (qualité, sécurité et environnement)
  • Maîtrise de la méthodologie de conduite de projet (incluant si besoin suivi financier)
  • Aptitude à formaliser et utiliser les outils de description des activités/processus
  • Aptitude à évaluer les risques associés à ces activités/processus
  • Aptitude à évaluer les risques chimiques
  • Aptitude à évaluer, formaliser, mettre en place et suivre la réalisation des plans d’actions conformément aux objectifs définis
  • Capacité à piloter un groupe de travail, notamment pour l’analyse des causes d’un problème, d’un incident, d’un accident

 

Qualités complémentaires recherchées

  • Capacité à travailler en équipe pluridisciplinaire, partager les informations pertinentes
  • Capacité à rendre compte de ses actions
  • Grandes capacité de communication et de pédagogie, d’adaptation à des interlocuteurs variés
  • Pragmatisme
  • Réactivité
  • Sens de l’organisation et capacité à hiérarchiser
  • Capacité de négociation

 

Conditions de diplôme :

  • Bac + 5 dans le domaine qualité, sécurité environnement

Conditions de travail dans le poste :

  • Bureau partagé avec deux autres préventeurs
  • Quotité de travail : 100%
  • Horaires : Décompte du temps de travail en jours et 20 RTT
  • Contraintes particulières : non
  • Astreintes : non
  • Gardes : non
  • Travail dimanches et jours fériés : non
  • Déplacements sur les différents sites du CHU
  • Déplacements ponctuels sur le territoire national
  • Télétravail : non

 

Conditions de travail

  • Type de contrat : CDI Détachement Mutation
  • A pourvoir le : Janvier 2020
  • Temps de travail : 100%
  • Lieu : Médecine du Travail des Personnels Hospitaliers
  • Date limite des dépôts de candidature : 01/12/2019
  • Contact : Merci d'adresser votre candidature (lettre de motivation + cv) à : Monsieur le Professeur Vincent BONNETERRE - Chef de Service MTPH et à Madame Estelle FIDON - DRH Adjointe vbonneterre@chu-grenoble.fr / efidon@chu-grenoble.fr
Dernière mise à jour le 21/10/2019